Impact économique

 

Baisse de la valeur des biens immobiliers

Compte tenu du territoire restreint de la commune et donc la proximité avec les habitations, certains propriétaires risquent une dépréciation financière de leur logement. 

>>> Saviez-vous qu’un bien immobilier à proximité d’une antenne peut perdre de 10 à 30% de sa valeur, (voire jusqu'à 50% dans les cas les plus extrêmes) ?

Responsabilité financière

Les emplacements destinés à l'implantation d'une antenne sont loués par les opérateurs, ce qui les décharge de toute responsabilité. C’est donc le propriétaire du terrain, c’est-à-dire La Municipalité (et non le fournisseur des services mobiles), qui risque d’être poursuivi en cas de plaintes. 

>>> La Municipalité aura-t-elle les moyens de faire face financièrement dans ce cas de figure ?

La construction d’une antenne 4G de 25m de haut à l’entrée de Chavannes-des-Bois est de toute évidence la voie royale pour les opérateurs pour basculer directement à la 5G. Il convient donc d’aborder la question de l’antenne 4G en envisageant la 5G, puisque la 5G détermine la taille de l’antenne à Chavannes-des-Bois. Les antennes 4G ne demandent en effet pas d’être aussi grandes, puisque leurs ondes se propagent de manière centimétrique et non millimétrique.

 

Les conséquences seraient donc:

Le gaspillage

Quand les opérateurs décideront de passer à la 5G, il faudra changer intégralement de supports (téléphones, Ipad, etc..) pour pouvoir l'utiliser. En 2014, les Nations-Unies ont ainsi estimé la quantité de déchets électroniques à 41,8 millions de tonnes. 

​>>> A l'ère de l'éco-responsabilité, est-ce raisonnable?

Une précipitation malvenue

Il est urgent d’attendre avant de planter une antenne de 25 mètres, car au vu du mouvement massif contre les antennes 5G, les conditions de déploiement de la 5G pourraient se durcir. En effet, Genève, Vaud et le Jura ont décrété un moratoire dans l'attente des conclusions d'un rapport de l'Office fédéral de l'environnement sur la question. Fribourg a décidé début juin de soumettre l'implantation d'antennes à l'octroi d'un permis de construire. Neuchâtel veut appliquer le principe de précaution. Plus de 80 communes dans toute la Suisse ont déposé des oppositions. La Chancellerie fédérale a donné son feu vert à l'initiative fédérale "Pour une téléphonie mobile respectueuse de la santé et économe en énergie". Chavannes-des-Bois se verrait donc affublé d’une antenne inutile si les conditions au déploiement de la 5G venaient à changer.

De plus, la technologie aérienne (réseaux cellulaires) pourrait devenir obsolète à partir de 2020 avec l'émergence des réseaux satellitaires (constellation Starlink) qui assureront une couverture internet mondiale à haut débit, en remplacement des antennes actuelles et à venir.

>>> Tout ça pour ça?